Belle journée pour une rencontre

IMG_1211Hier sous un ciel limpide, la Saône juste drapée de fins bancs de brume, un soleil radieux sur la ville, Lyon a été pour moi et pour la seconde fois le théâtre d’une belle et touchante rencontre .

Hier, près du piano qui propose ses touches aux passants de la gare de Perrache, j’ai vu une jolie petite femme blonde, bras ouverts, sourire éclatant, et cette amitié dont je vous parlais il y a quelques jours, cette amitié s’est concrétisée en une embrassade joyeuse et émue.

12295444_471294433050242_3109232321989251927_n

Michel Blazy

Hier, j’ai rencontré pour de vrai Culturieuse, Martine; après un sacré bout de temps à se lire sur nos blogs respectifs, après des commentaires, après des mails pour des échanges plus personnels, du temps, la Biennale d’Art Contemporain de Lyon nous a réunies. Je ne rentrerai pas dans le détail de la journée, mais après ma chère Véro/Kali, rencontrer Martine m’a démontré encore une fois que cet outil de communication qu’est le blog, bien utilisé, permet de riches échanges, de belles relations et rencontres amicales. Comme si nous nous connaissions, en fait, car oui, nous connaissons l’essentiel de l’autre dans l’échange d’idées, de goûts, on sent vite qui va devenir plus proche, pas seulement intellectuellement, mais affectivement aussi, dans les affinités humaines.

IMG_1238 (1)

Céleste Boursier Mougenot

Je ne me suis pas trompée, Culturieuse est une femme intelligente sans pédanterie, naturelle, drôle et généreuse. Bien sûr, visiter la Sucrière et ses œuvres avec elle a été un « plus » certain. D’ailleurs, très intéressante exposition. Je vous joins quelques photos prises par Martine, nous sommes restées 3 heures, ce fut vraiment passionnant. Nicole, amie de longue date de Martine nous accompagnait, une personne avec beaucoup d’humour, une belle rencontre là encore, et je crois que nous avons formé un joli trio, validé autour d’un plat italien et d’un verre de vin rouge : « A la vie ! »

C’est certain, nous nous reverrons, Martine, pour encore rire et boire ensemble « A la vie ! « 

 

Ron Rash à Lyon

rashJeudi soir, dans une belle collaboration Quais du Polar, librairie Passages et Théâtre des Célestins, a eu lieu une belle rencontre avec ce grand écrivain américain qu’est Ron Rash. J’y étais en excellente compagnie: mon amie Béatrice. Journée par ailleurs agrémentée – ô combien ! – par une flânerie au soleil à la terrasse d’un café, sirotant des diabolos violette…avec notre fée à tous, Kali. 

qdp rashQuoi que certains esprits chagrins puissent penser, ces rencontres sont riches pour le lecteur. Les questions du jeune homme des QDP étaient pertinentes, et nous ont révélé un Ron Rash engagé, lecteur de Giono, Dostoïevski et Tolstoï, il nous a appris ce qu’est la vie dans les Appalaches, sa vision de l’empreinte des paysages sur les gens qui y vivent, et puis aussi que Jim Harrison n’est pas si connu que ça aux USA; il a parlé de son goût des mots, de la musique qu’ils produisent, nous a lu quelques lignes en VO, pour éclairer ses dires. Un homme ron passionné, partageur…L’après-midi il était avec des lycéens, qui, vivant à Lyon, ont vraiment beaucoup de chance de pouvoir assez facilement, assister à de telles rencontres. Et puis ça donne vraiment l’envie de lire.

En tous cas, belle soirée, belle journée, amicale et littéraire. 

Lisez Ron Rash !

Une rencontre

kali litKali la petite fée à la fleur...Comme c’est étrange pour moi, cette histoire… Kali vit tout près d’ici, à 30 minutes par le train. Kali, avec qui j’ai échangé au fil du temps en dehors de ce blog. Parce que comme elle le dit si bien et si justement, nous appartenons à la même tribu. Nous nous sommes reconnues sans nous voir, nous nous sommes apprises par mes mots et mes lectures, par ses dessins, ses rires et ses colères…La fée Kali est un petit personnage que j’adore pour sa vivacité, son humour, son esprit frondeur…Et j’ai découvert, jeudi, la main qui lui donne vie, j’ai vu le sourire et les yeux rieurs de celle qui la fait vivre, j’ai rencontré Véro; parce que si proches c’était une envie qui nous est venue…Et croyez-moi, c’est plus que bizarre quand on n’est pas adepte des rencontres en ligne ! 
Ce fut malgré la crainte, la belle rencontre étonnée, comme si nous nous connaissions, et oui, nous nous connaissons…Parce que sur nos blogs respectifs, nous sommes sincères, elle avec sa fée Kali et ses billets d’humeur, et moi avec ce que disent de moi mes lectures et mes coups de cœur. Surprise qu’en fait ce soit si simple. Le fond d’abord et la forme ensuite, une rencontre à rebours…Et c’est cette sincérité qui nous met en confiance, et nous permet de nouer une relation plus profonde, mais joyeuse aussi.
J’ai rencontré une personne charmante, vive et pleine d’esprit et si elle dit « elle » en parlant de sa fée, je vous le dis, moi, elles ont beaucoup de points communs. L’œil pétillant, le visage mobile, expressive comme son petit personnage, et la langue bien pendue : un vrai plaisir !
En tous cas une expérience inédite, riche en émotion. On a parlé, marché, parlé en marchant, et on s’est dit :
kali14« Pfff ! Il faut qu’on en garde pour la prochaine fois ! »
« La lecture est une amitié » a écrit Proust. Elle noue aussi, dans les goûts qui se  rejoignent, de ces amitiés inattendues et réjouissantes…La lecture, je vous le dis, est magie. Les doigts d’une petite fée de papier aussi…

Ce diaporama nécessite JavaScript.