Ma bibliothèque, pour Evelyne

evelyneJ’ai reçu ce matin une invitation d’Evelyne, que je vous ai présentée il y a peu, à participer à un Bookshelf Tag, dont voici le fonctionnement :
“Si vous acceptez de participer, répondez aux questions suivantes à propos des livres qui figurent dans votre bibliothèque et faites suivre la chaîne à cinq autres blogueurs ou blogueuses. Faites savoir à celui ou celle qui vous a invité quand vous publierez votre billet pour qu’il ou elle puisse lire vos réponses.”
Alors, parce que c’est elle qui me l’a gentiment demandé, j’y vais !
Y a-t-il un livre que vous aimeriez lire mais n’avez pas lu sachant qu’il vous ferait pleurer?
Aucun, j’aime les sensations fortes dans mes lectures, et je l’ai écrit sur ma page « C »est qui ? »,  j’aime autant rire que pleurer, en passant par tout ce qu’il y a entre les deux, la vie, quoi !
Choisissez un livre qui vous a aidé à découvrir un nouveau genre littéraire.
reine des pommes« La reine des pommes » de Chester Himes, mon premier polar, une révélation ! J’ai beaucoup ri, j’ai découvert une écriture et des thèmes abordés différemment. Ce livre a été le début d’une belle histoire d’amour avec cette littérature, que j’aime toujours autant, et qui au fil du temps est sans doute celle qui m’étonne le plus par sa diversité, sa richesse et son actualité.
Un livre que vous voudriez relire.
Il y en a peu…Savez-vous pourquoi ? PARCE QU’IL Y A TROP DE NOUVEAUTÉS ET SI JE RELIS, JE FAIS COMMENT, MOI, POUR LIRE TOUT ÇA, HEIN ? Bon, si je devais répondre – et je le dois, c’est le jeu – , je dirais : celui que je viens de finir, « Confiteor » de Jaume Cabré ( lisez-le et vous verrez ! ) et « Cent ans de solitude » de Garcia-Marquez ( je sais, ça fait deux, mais un c’est pas possible ) Après, si ma vie se prolongeait quelques siècles, j’en relirais plein d’autres, mais …je ne tiens pas du tout à vivre des siècles ( alors là vraiment pas ! ) et préfère lire de nouvelles choses !
Y a-t-il une série de livres que vous préfèreriez ne pas avoir lue?
Comme toi, Evelyne, quand ça ne me plait pas, j’arrête, donc, non, rien que je regretterais d’avoir lu.
Si votre maison prenait feu et que votre famille et vos animaux familiers soient sains et saufs, quel livre retourneriez vous chercher?
Au fond, même si j’aime quand je suis à la maison passer devant mes bibliothèques, et m’y arrêter en me disant : « Ah oui ! ça , c’était chouette ! Il faut que j’en lise d’autres de cet auteur… » l’objet en lui-même est facilement remplaçable, et si ce livre a valu d’être sur mes étagères, c’est parce qu’il m’a dit des choses, l’objet vaut par ce qu’il contient , qui est immatériel…Alors, je ne sais pas si je saurais choisir…les livres lus aimés restent en moi ( je sais ça fait un peu bêbête de dire ça, mais c’est vrai ! ). Enfin, pour vraiment répondre ( ! ) un livre offert par quelqu’un de très cher à mon cœur, sans doute…
Y a-t-il un livre sur vos étagères qui vous rappelle de très bons souvenirs?
Tocaia_grandePffff ! Evelyne ! UN ? Pas possible, il y en a plein ! Ah ben oui ! Les livres dédicacés qui l’ont été par des auteurs que j’aime et avec lesquels j’ai pu discuter ( sinon, ce ne sont que des signatures ! ) Craig Johnson par exemple, et sa gentillesse, sa disponibilité et sa joie d’être parmi ses lecteurs, alors oui, ces livres-là et puis aussi un gros volume de Jorge Amado, « Tocaïa Grande », beau souvenir de mes années lycée et des moments partagés avec Marie, mon amie de toujours, avec laquelle je partageais le goût pour cet auteur, et tant d’autres choses…
marlaguetteEt puis aussi « Marlaguette », le livre préféré de ma fille quand elle était petite, et que je connaissais par cœur pour l’avoir tant lu, comme « La chèvre de Monsieur Seguin », qui nous faisait pleurer toutes les deux !
A mon fils, je lisais « Le vieil homme et la mer  » quand il avait 8-9 ans, ça l’a beaucoup le vieil homme et la mermarqué…Et il aime les livres, lui aussi…Les livres pour moi sont des compagnons et plein d’entre eux sont liés à de très beaux souvenirs, tu sais, comme les chansons qui nous reportent dans un temps et un lieu auxquels elles sont pour toujours liées dans notre esprit. Je crois vraiment que tous les livres que nous avons aimés et dont nous nous souvenons sont au minimum liés au plaisir qu’ils nous ont procuré, dans leur lecture en solitaire, ou dans un partage. ( Je crois avoir déjà parlé du bonheur de la lecture aux enfants…)
Le livre qui vous a le plus inspiré.
CVT_Le-Jeu-des-perles-de-verre_2731Sans doute, pour n’en citer qu’un, « Le jeu des perles de verre » de Hermann Hesse, une sorte de lumière portée soudain sur les infinies possibilités de la littérature. J’avais quinze ans, et vivais une folle aventure avec les livres…De tous les styles.
Avez-vous des livres dédicacés par l’auteur?
Oui, j’en ai et que j’aime : Craig Johnson, comme Mary, plusieurs,et aussi un d’Edmond Baudoin, avec un chouette dessin dans « Piero », mais aussi  la carte de John Irving, écrite de sa main, en réponse à une lettre adressée à son éditeur pour « Une veuve de papier » ( un roman qui, s’il n’est pas le meilleur, m’avait fait, moi,  beaucoup pleurer )  et envoyée du Maine !
Quel est le livre que vous possédez depuis le plus longtemps?romeo-part-en-vacances-de-alain-gree-972305971_ML
bobbyIl y en a deux, un à moi et l’autre, c’est un livre de mon frère perdu, un album tout déglingué, « Où es-tu Bobby ? » en souvenir d’un jeune homme disparu, Mon Grand Frère, qui me l’avait donné…Le mien, je l’ai eu à 6 ans , c’est « Roméo part en vacances », un album Casterman d’Alain Grée, un livre qui m’amusait beaucoup.Ce n’était peut-être pas le premier, mais celui-ci je l’ai lu seule, et c’était un vrai album, cartonné et « moderne ».
[ APARTÉ  : Je ne sais pas, Evelyne, si tu as connu ces tout petits livres à couverture souple, format carré de 10×10, en couleur, pas chers…J’en ai toute une collection . Eux, je les ai eu avant, mais Roméo, c’était le grand luxe ! ]
Y a-t-il un livre écrit par un auteur que vous n’auriez jamais imaginé lire ou aimer?
Alors là…je réfléchis, mais je ne vois pas, j’ai testé pas mal de choses, dans tous les genres ( à cause du travail en bibliothèque, il le faut, et aussi par curiosité ) mais non, je ne crois pas avoir eu une « surprise » de cet ordre. Plutôt le contraire, c’est-à-dire je n’ai pas aimé des choses dont je croyais qu’elles me plairaient (souvent pas finies, du coup) et que j’ai déjà oubliées ! 
Voilà ! Je suis très contente, Evelyne, de te compter parmi mes lectrices, et très touchée que tu aies pensé à moi pour ce Bookshelf Tag. J’aimerais bien maîtriser l’anglais, assez pour lire tes livres à toi !
Comme tu le constates une fois de plus, je ne SAIS pas faire court quand il s’agit de livres. Me proposer ce genre de chose, c’est risqué !
Comme tu as déjà invité notre petite libraire Mary, je vais proposer ce challenge à Culturieuse, à Kaliadi ( là, elle n’aura pas le temps tout de suite, elle travaille sur un beau projet), à Lorenz le traducteur, à Marie et enfin à Richard . Tous sont des amateurs de livres – entre autres choses – , chacun à leur manière. J’ai développé avec certains une vraie camaraderie – voire une amitié –  et en tous cas, c’est toujours un grand plaisir d’échanger. J’espère, Evelyne, qu’ils répondront « présents » !

On va faire court…

Lu ce matin, cet article dans Livres Hebdo…

« Les libraires ont été séduits cette année par des textes dotés d’un solide souffle romanesque. En phase avec les médias, ils n’ont pas hésité à porter en tête de palmarès des ouvrages de 500 pages avec en littérature française « Au revoir là-haut « de Pierre Lemaitre et en littérature étrangère « Canada » de Richard Ford. »

Oh là là ! 500 pages, ils sont fous, ces types !

livre ouvert (1)

Eh ! Franchement, ça ne vous fait pas rire ?

Je l’ai toujours pensé

street-sign-141396_640Très intéressant article ! Lire des fictions littéraires améliore l’intelligence émotionnelle, j’en ai toujours été convaincue, sans que la science ne me le confirme; elle le fait, c’est bien. 

http://www.lexpress.fr/culture/livre/lire-des-fictions-litteraires-ameliore-votre-intelligence-emotionnelle_1288722.html#GvJMAeJoCH1Dzcaq.30

A méditer par ceux qui aiment lire « des histoires vraies », histoire, récits de vie…Et pensent que la littérature « ne sert à rien, est vaine, etc… » .La fiction littéraire pénètre la réalité avec la force de l’écriture, qui manque bien souvent aux autres narrations, et pourtant on sait le succès des pseudo bios et auto-bios écrites avec les pieds…En littérature, la réalité  trouve son compte en puissance et en vérité; certes, il y a aussi du bon et du mauvais, mais penser que le « vrai vrai » dit mieux les émotions est faux, enfin c’est mon point de vue…

painting-21323_640La fiction  donne aussi accès à l’imaginaire et au rêve, toutes choses que notre monde tend à éliminer comme superflu, et qui nous sont pourtant nécessaires pour ne pas devenir fous, je crois…