« Les apparences » de Gillian Flynn, éd. Sonatine, traduit par Héloïse Esquié

apparencesJ’ai lu avec  plaisir ce roman, grand prix des Lectrices de « Elle ». J’y ai aimé le ton, l’humour, la vivacité, le suspense assez soutenu, et le regard porté sur le couple. C’est un livre léger, pas mal pour les vacances si on ne veut pas se triturer les méninges !

L’écriture à deux voix est la base du doute qui règne tout au long de l’histoire; ceci dit, si on a l’habitude de cette littérature, on se fait assez vite une idée du « coupable », si coupable il y a …J’ai bien aimé le fait que les deux protagonistes soient relativement antipathiques, en tous cas Nick est très agaçant, et Amy, perverse. La seule que j’ai aimée est Go ( Margo ) la jumelle de Nick, moins sotte que lui ! Des personnages superficiels ou plutôt qui sont juste les rouages d’une mécanique vouée au suspense du récit: même si l’auteur veut insérer dans son roman un brin de réalisme social, ces deux êtres restent très axés sur leur nombril. C’est d’ailleurs ce qui rend tout ça plaisant , il n’y a pas de prétention à la psychologie, juste beaucoup d’ironie et tout ça est agréable et distrayant. Je pense que c’est volontaire de la part de Gillian Flynn, et c’est bien ainsi !

En résumé, bonne intrigue, prenante et amusante, un vrai livre pour le plaisir et la détente.