Voyage en Espagne.

Mes musiques chaudes pour ce jour de neige et de froid

Un très grand guitariste, Paco de Lucia, interprétant « Danza » de Manuel de Falla

Un des plus grands réalisateurs européens , des actrices au sommet de leur art, Luz Casal et sa voix bouleversante :  » Talons aiguilles » de Pedro Almodovar

Et les premières phrases de « Don Quichotte » de Cervantès, histoire de vous donner envie de le relire

andalusia-76927_150« Dans un village de la Manche , dont je ne me soucie guère de me rappeler le nom , vivait, il n’y a pas longtemps, un de ces gentilshommes qui ont une vieille lance, une rondache rouillée , un cheval maigre , et un lévrier. Un bouilli, plus souvent de vache que de mouton, une vinaigrette le soir, des œufs frits le samedi , le vendredi des lentilles , et quelques pigeonneaux de surplus le dimanche, emportaient les trois quarts de son revenu. Le reste payait sa casaque de drap fin, ses chausses de velours avec les mules pareilles pour les jours de fête, et l’habit de gros drap pour les jours ouvriers. Sa maison était composée d’une gouvernante de plus de quarante ans , d’une nièce qui n’en avait pas vingt, et d’un valet qui faisait le service de la maison, de l’écurie, travaillait aux champs et taillait la vigne. L’âge de notre gentilhomme approchait de cinquante ans. Il était vigoureux, robuste, d’un corps sec, d’un visage maigre, très matinal, et grand chasseur. L’on prétend qu’il avait le surnom de Quixada ou Quésada. Les auteurs varient sur ce point. Ce qui parait le plus vraisemblable, c’est qu’il s’appelait Quixana. Peu importe , pourvu que nous soyons certains des faits. »

Et un lien vers un très joli blog

http://emmila.canalblog.com/

512px-Georges_Rochegrosse's_poster_for_Jules_Massenet's_Don_Quichotte

La grandeur de l’ Espagne ? Dans la culture…