Anna, femme de bourreau – Anaïs Hébrard, Editions Mon autre France (St Pierre & Miquelon )

3a66ab_b6fcc80d1b354ccb91e73d489a694312_mv2Voici un post d’amitié pour une pièce de théâtre écrite par Anaïs Hébrard, dont j’ai chroniqué ici le roman « Rebecca de Winnipeg » aux éditions de l’Aire ( Suisse ). Ce roman fantasque, très original, poétique et triste bien qu’on rie beaucoup aussi…bref, ce roman m’avait vraiment plu. Anaïs, je l’ai ensuite rencontrée et elle est comme elle écrit, vive, drôle, parfois triste bien sûr, mais dans tout ça, elle développe une énergie incroyable.

ICI une courte biographie.

A Saint Pierre et Miquelon, où elle s’est établie, elle dirige une troupe de théâtre amateur, et a écrit « Anna, femme de bourreau » pour son groupe d’adolescents. Cette pièce a été présentée le 14 juillet 2019 lors du TOMA – Théâtres d’Outre-Mer en Avignon. Jouée devant une salle comble, elle a donné lieu à une ovation debout en fin de spectacle. Car, dites ! Ce n’est pas rien de déplacer une jeune troupe de Miquelonnais jusqu’en Avignon !

J’en viens à la pièce, courte, mon post sera court, mais je veux dire comme j’ai retrouvé avec plaisir la fantaisie, la drôlerie, le sens de la répartie d’Anaïs Hébrard, les mêmes que dans Rebecca. le sens de l’histoire – avec et sans H – bien à elle ici. Car Anna, qui entretient tout au long de la pièce un dialogue avec Marie-Antoinette (oui, c’est comme je vous le dis) fait partie de ces victimes des « grandes décisions », ici la première condamnation à mort à Saint Pierre et Miquelon. Une guillotine est arrivée et on a  trouvé un bourreau, le mari d’Anna.

guillotine-g03de9e3fb_640Ah la douce et pauvre Anna… Elle travaille de bon cœur pour le Gouverneur et son épouse – qui choisit bien mal ses amies -, mais dès que le reste de la population sait que son époux va couper une tête, elle se retrouve mise au ban, maltraitée par les autres personnes de son entourage, même Jules, son collègue de travail, la lâchera. Alors elle dialogue avec la Reine à la tête tranchée, et continue à travailler de bon cœur. La fin est triste, triste. Et finalement parle bien des penchants regrettables à toutes les époques. Anna, bouc émissaire de la rancœur, de la colère, de l’idiotie surtout. Pauvre Anna, elle qui est fine et honnête, elle qui blêmit à l’idée que son mari fasse le bourreau, elle qui va chercher comment éviter ça…n’y arrivera pas. Belle description de la vindicte aveugle et bornée du bon peuple,

 » LA LINGÈRE.- Ah, je l’ai pas vue. Tiens, des draps tout prop’ et la nappe, elle est sur le dessus.

JULES.- Y a pas vraiment de différence entre une nappe et un drap.

LA LINGÈRE.- Ah si. Moi, je voudrais pas bouffer sur une nappe où qu’on aurait fait des cochonneries dedans. Une nappe c’est une nappe. Tu voudrais, toi, qu’on serve ton potage dans un pot de chambre?

JULES.- Pourquoi pas!

LA LINGÈRE.- L’Anna, elle serait capable de servir à manger sur des draps. C’est une crassouse, j’ai toujours dit, moi.

JULES.- Fous-lui la paix. Elle en a déjà pas tant que ça, de la paix. Quand on se marie, c’est pour le meilleur et pour le pire.

LA LINGÈRE.- Ben moi,  c’est pour le meilleur, point. Le pire, il se le garde, mon bonhomme. Oh, p’têt’ qu’elle aime ça que son homme il participe à la grande boucherie. elle a toujours été bizarre, l’Anna, tu trouves pas, Jules? »

20211013_160814 (1)Mais également traitement sans aucun ménagement pour la bourgeoisie de l’île, imbue d’elle-même et toujours pleine d’assurance, Anaïs Hébrard dénonce Dame Bêtise, qu’elle soit d’ici ou de là. Anaïs Hébrard rend ceci avec des changements de ton et de langage, dont un qui montre qu’Anna est la plus adaptée à toutes les situations, donc, la plus fine.

« ISMÉRIE ( en coulisses).- Anna, dès que vous aurez fini, vous irez aider en cuisine et n’oubliez pas d’astiquer le piano. Il y aura un concert ce soir. Vous savez comme moi que la musique adoucit les mœurs, nous en avons bien besoin en ce moment!

-ANNA.- Madame n’a pas encore dit ce qu’elle désirait pour le dîner?

-ISMÉRIE.- Ah, suis-je bête! Demandez à Jules, j’ai encore tant à faire et les fleurs n’ont pas été livrées.

-ANNA.- Jules, quoi qu’il y a de prévu pour l’dîner? »

Les réparties volent, les voix prennent son – celle d’Agathe est particulièrement crispante – et la voix off de Marie -Antoinette m’a laissée perplexe dans ses propos. On l’entend comme femme ou comme Reine, et ça rend notre jugement du personnage – pour autant qu’il faille le juger – assez malaisé !  Bien joué Anaïs !

En tous cas, j’ai pris du plaisir à cette brève lecture, vive et avec un fond profond. De l’émotion sans tomber dans le mélo, jamais !20211013_160814

Pour finir, le début de la fin…

« LE GOUVERNEUR.- Anna, nous ne partons plus en Guyane. Il nous est impossible de vous//

ANNA.- Je sais, Monsieur.

LE GOUVERNEUR.- Oh, ne faites pas cette triste mine. Vous retrouverez bien de l’ouvrage, débrouillarde comme vous êtes.

ANNA.-Je crois pas, monsieur.

LE GOUVERNEUR.- Oh, rancunière? Bien, nous n’avons pas de temps à perdre. Oh, une idée folle me vient. Faites-nous donc un petit panier et nous irons tous déjeuner au Diamant, il fait si beau, le soleil brille. Un peu d’air frais fera le plus grand bien à nos invités; à mon Ismérie aussi. N’est-ce pas, ma chère?

ISMÉRIE.-Quelle délicieuse idée. Je vais demander cela à Jules. Jules, mon cher Jules, si vous pouviez nous préparer une corbeille avec le repas? Ajoutez un peu de champagne. Anna, à notre retour, je préfère ne plus avoir à vous croiser. »

Jules, celui en qui on espérait un peu moins de sottise, clôt la conversation en apothéose de cruauté.

Très belle démonstration, pleine de poésie et de tendresse pour Anna, et merci à Anaïs de son amitié.

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.