Le choeur des esclaves dans « Nabucco » de Giuseppe Verdi

Ce matin, j’ai envie de lyrisme, mais pas trop, de beauté en grande quantité, de quelque chose qui enlève le cœur de sa cage, et Verdi est l’homme qu’il me faut…Voyez comme ses yeux brillent …

verdi

2 réflexions au sujet de « Le choeur des esclaves dans « Nabucco » de Giuseppe Verdi »

commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.